BABACAR LOUIS CAMARA : l’envers ou à l’endroit

Contributions Aucun commentaire sur BABACAR LOUIS CAMARA : l’envers ou à l’endroit 140

A plus d’un titre, les événements du stade Demba Diop lors de la finale de la Ligue Nationale de Football interpellent tous les sénégalais qui ont été ahuris, abasourdis et meurtris par cette terrible tragédie ; après tant d’autres aussi terribles … Malgré le bruit, la fureur et la complainte, l’incivisme populaire va prospérer, la bêtise humaine  s’amplifier, pour être une prédisposition sénégalaise à cette façon d’être et de vivre.

Nous devons absolument refuser cette démission collective, pour combattre notre allergie au changement, notre refus de rentrer dans la modernité et la civilisation du nouveau siècle.

L’inconduite du sénégalais en général, de la jeunesse en particulier, est germée et nourrie de l’exemple néfaste que renvoie l’image négative et répréhensive de l’élite intellectuelle et politique, relayé régulièrement dans les médias. Il faudrait éduquer, rééduquer en profondeur l’homme sénégalais pour inverser la funeste tendance à la violence, au laxisme et à l’impunité qui s’empare sournoisement de plus en plus de notre tissu social. Depuis des années, des analystes perspicaces ont régulièrement tiré sur la sonnette d’alarme pour attirer l’attention des sénégalais, particulièrement les Autorités de l’Etat sur la situation sociopolitique délétère qui a enfanté plusieurs types de citoyens, devenus tout aussi contradictoires  dans la pensée, les paroles et les actes.

C’est difficile de  réinventer un pays, d’être au pied d’un mur à reconstruire ; mais nous croyons que le Président Macky Sall pourrait être avec dextérité l’Artisan maçon pour réaliser un chantier aussi abyssal.

Dans ce Sénégal d’aujourd’hui, pour rétablir les valeurs ancestrales qui ont fondé notre Nation, nous avons besoin d’un Rédempteur, comme l’ont été Kwame Nkrumah et Jerry Rawlings pour le Ghana, et Paul Kagamé présentement pour le Rwanda. Voilà deux pays, avec l’Ethiopie et le Botswana qui caracolent en tête des pays émergents de l’Afrique. Le Sénégal a réalisé des progrès indéniables, significatifs dans l’élaboration et l’exécution de son projet de développement économique… Mais à l’instar des pays émergents de l’Afrique, il n’est pas au rendez-vous d’une bonne gouvernance, sobre, vertueuse et rigoureuse avec tout son corollaire de transparence dans la gestion des affaires publiques avec les exigences de reddition des comptes.

Nous ne devons pas être de ceux qui pensent par condescendance que l’Afrique noire en général, refusait le développement et qu’elle était maudite pour aller à la dérive.

« Aux grands maux les grands remèdes ».

Le Sénégal a tous les atouts pour provoquer enfin un Big-bang historique pour une bonne émulation avec l’émergence du Nouveau Type de Sénégalais.

Certes cela prendra du temps, mais mieux vaut tard que jamais pour sauver, dans la marche de l’Histoire, les générations futures à la rencontre aux confins de l’Emergence.

 

Le Président,

Babacar Louis Camara

Laisser un commentaire

*

COPYTIGHT 2016 Jotay.net

Rechercher

Retour en haut