BASSIROU BABOU, MANAGER DE SA THIES: «On ne sous-estime pas Boy Niang, mais…»

Sport Aucun commentaire sur BASSIROU BABOU, MANAGER DE SA THIES: «On ne sous-estime pas Boy Niang, mais…» 29

A peine ficelé, Bassirou Babou, manager de Sa Thiès a ouvert les hostilités. «C’est trop tôt de parler de Boy Niang. Il n’a jamais été dans nos plans. Moi, je ne sous-estime personne, mais comme leurs chemins se sont croisés, on a accepté, c’est tout», affirme Babou qui refuse de parler d’un examen de passage de son poulain qui, à ses yeux, a déjà prouvé sa vraie valeur. «On a dépassé ce stade. Ce n’est pas un examen et je veux que ça soit clair», explique-t-il. Concernant son contentieux avec Double Less, qui lui reproche de créer de la distance entre lui et ses fils, le président des managers indique être en phase avec l’ancien champion des arènes. «Je représente Double Less. Il faut dire que Double Less n’a jamais signé pour Sa Thiès. Il ne l’a fait qu’une seule fois et c’était avec Balla Gaye 2. Le reste, c’est moi qui ai tout signé, donc ce n’est pas quelques chose de nouveau».

BOURHANE WADE MANAGER DE BOY NIANG

«Un examen de passage pour atteindre Balla Gaye 2»
Pour sa part, Bourhane Wade, le représentant de Boy Niang, affirme que c’est une occasion inouïe de battre Sa Thiès et prouver que son poulain a le potentiel de croiser le Lion de Guédiawaye. «Sa Thiès avait d’autres plans, mais il ne pouvait pas refuser Boy Niang. C’est un examen de passage pour nous afin d’atteindre Balla Gaye 2», déclare-t-il avant de poursuivre : «Un grand jour pour nous, car cela fait cinq ans que les promoteurs démarchent ce combat. On a vu toutes sortes de cachets, mais Dieu a décidé que ça se fera l’année prochaine. Nul doute que ce duel sera très déterminant pour la suite de la carrière des deux lutteurs, qui veulent enfin se hisser au cercle très fermé des ténors». A l’endroit de Sa Thiès, il lui conseille de travailler très dur pour contenir les assauts de son poulain.

Laisser un commentaire

*

COPYTIGHT 2016 Jotay.net

Rechercher

Retour en haut