DETOURNEMENT DE 4 MILLIONS DESTINES A UN COMMERCANT A DIAOBE: Le chauffeur-convoyeur achète un véhicule avec l’argent et se marie à une Guinéenne

Société Aucun commentaire sur DETOURNEMENT DE 4 MILLIONS DESTINES A UN COMMERCANT A DIAOBE: Le chauffeur-convoyeur achète un véhicule avec l’argent et se marie à une Guinéenne 53

La police de Sicap Mbao a déféré au parquet le chauffeur Abdoulaye S, alias Badji, pour abus de confiance portant sur le montant de 4 millions de francs Cfa au préjudice de la commerçante Souwadou B.

La commerçante Souwadou B. a perdu toute confiance en la personne du chauffeur-convoyeur de fonds, Abdoulaye S, alias Badji. En effet, Souwadou a sollicité les services du chauffeur Abdoulaye S, alias Badji, aux fins de lui convoyer 4 millions de francs Cfa destinés à son frère commerçant établi au marché Diaobé. C’était dans la matinée du 13 juillet 2017, vers 9h. Elle téléphone auparavant à son frangin, le met en rapport direct avec le surnommé Badji et remet à ce dernier le pactole, en présence d’un témoin. Le chauffeur fait la navette entre Dakar et le marché hebdomadaire Diaobé et a l’habitude de convoyer des fonds entre des proches et autres partenaires d’affaires.

Comment le mis en cause a été démasqué par Souwadou

Le lendemain, la jeune femme apprend de son frère que l’argent ne lui est pas encore remis. La commerçante redoute un coup fourré du chauffeur-convoyeur et l’appelle toutes affaires cessantes au téléphone. Ce dernier se livre à plusieurs explications peu convaincantes. Il indique avoir fait un accident de la circulation, avant de changer de version en déclarant avoir oublié le pognon dans un taxi dont il dit ignorer le numéro de la plaque d’immatriculation.
La commerçante peine à gober les propos de Badji, mène une enquête et découvre que celui-ci a acquis un véhicule autocar de transport de marque Renault auprès du sieur Fallou D. Elle interpelle le vendeur, qui confirme avoir revendu l’autocar à Badji à 3,5 millions de francs Cfa. Il ajoute d’ailleurs qu’il attend le versement du reliquat évalué à 250.000 francs Cfa. Souwadou découvre le manège de son convoyeur d’argent et dépose une plainte pour abus de confiance contre le gus au poste de police de Sicap Mbao.

«Je reconnais avoir bouffé les 4 millions. J’ai agi sous l’emprise de Satan»

Livré à un enquêteur, Abdoulaye S, alias Badji, passe aux aveux, confirme la déposition de la partie plaignante et soutient avoir agi sous l’emprise de Satan. «Après l’achat de véhicule avec l’argent, j’ai utilisé les 500.000 francs restants pour me marier à une femme guinéenne domiciliée à Koundara, sis en Guinée Conakry. J’ai agi sous l’emprise de Satan. Je suis prêt à rembourser l’argent. Pour la promesse de vente, j’ai imité la signature du vendeur Fallou D. Car j’en avais besoin pour l’octroi d’un prêt dans une agence d’institution financière», a-t-il fait remarquer à nos informateurs.

Vieux Père NDIAYE

Laisser un commentaire

*

COPYTIGHT 2016 Jotay.net

Rechercher

Retour en haut