INSECURITE A SAINT-LOUIS: Agresseurs et voleurs font la loi

Société Aucun commentaire sur INSECURITE A SAINT-LOUIS: Agresseurs et voleurs font la loi 47

Les populations de Saint-Louis ne dorment plus. Des bandes d’agresseurs et de voleurs écument la ville, empêchant les habitants de fermer l’œil. Les maisons, boutiques et magasins de transaction d’argent sont les cibles préférées de ces hors-la-loi. Et depuis des jours, ces agressions et vols se multiplient dans l’île, le faubourg de Sor et les quartiers périphériques de la cité ancienne.

Les populations du faubourg de Sor et les quartiers périphériques de la ville de Saint Luis sont dans le désarroi total. Elles ne savent plus à quel saint se vouer. Tous les jours ou presque, les agresseurs et autres voleurs leur dictent leur loi. Pourtant, une caserne des éléments du Gmi a été bien installée et les moyens de patrouille renforcés. Ce qui pousse les populations à se demander pourquoi les limiers ne font pas des rondes nocturnes et des descentes inopinées chez les malfaiteurs. Cette inertie des policiers a en effet fait monter l’adrénaline chez les agresseurs et voleurs qui multiplient leurs forfaits.

Pikine : un boutiquier agressé, sa recette emportée

Lundi dernier, à Pikine, populeux quartier du faubourg de Sor, vers les coups de 2 heures du matin, trois personnes se sont introduites dans une boutique située à hauteur du «Poste courant». Et comme des clients, ces jeunes demandent au boutiquier de leur vendre des sachets d’eau pour se désaltérer. Le propriétaire du lieu de vente s’exécute et leur tourne le dos pour aller chercher les sachets. Mais, à sa grande surprise, l’un d’eux sort un taser paralysant et somme le boutiquier de lui remettre l’argent de la caisse sans quoi il risque sa vie. Le boutiquier refuse de s’exécuter. Les voleurs menacent alors de le tuer. Ce dernier campe sur sa position et refuse de leur donner sa recette de la journée. Et avec le taser, ils paralysent le boutiquier avant de vider l’argent du tiroir-caisse. Le boutiquier blessé a été retrouvé inerte par un autre client du quartier, qui a vite alerté les voisins qui l’acheminent à l’hôpital de Saint-Louis. La nouvelle se répand vite comme une trainée de poudre et depuis le forfait de ces voyous, la panique s’est installée dans ce quartier qui avoisine les 70.000 âmes. Et les habitants réclament l’ouverture d’un poste de police ou qu’une patrouille nocturne quotidienne soit de mise dans la zone, car, à les en croire, leur vie est en danger.

Médina Courses : la boutique de prêt-à-porter d’une dame vidée, 500.000 francs emportés

Au moment où on blablatait sur le vol de cette boutique, un cambriolage a été signalé à Médina Courses, quartier voisin de Pikine. Dans la nuit, des individus se sont introduits dans la boutique de prêt-à-porter d’une dame, emportant habits d’homme et bijoux qu’ils ont littéralement vidée. Mieux, ces voleurs qui semblent bien préparer leur coup se sont emparés également d’une somme de près de 500.000 F Cfa destinée aux transactions Wari.

La sécurité renforcée dans les cafés et les bars

Dans le centre-ville, malgré l’ouverture du poste des éléments du Gmi, les agressions y sont fréquentes. «Il y a la présence de personnes de nationalité étrangère. Il suffit de voir leur mine pour savoir qu’elles ne sont pas d’ici. Il faut oser le dire : Saint-Louis vit des moments d’insécurité», se désole un quinquagénaire. En effet, la frontière est très poreuse. Le nord du pays se présente comme une passoire. A Rosso, Dagana…, les gens entrent comme ils veulent. Pire, dans la commune de Rosso Sénégal où on avait mis la main sur les deux présumés djihadistes, ressortissants d’Algérie, il n’existe pas de poste de gendarmerie. Le seul commissariat fait office de police frontière et manque de personnel et de moyens. Il urge de renforcer la sécurité dans cet espace frontalier. Si rien n’est fait, l’accès à la ville de Saint-Louis sera très facile pour les malintentionnés, mettant en danger la vie des habitants. D’ailleurs, dans les cafés et autres bars de la cité, les propriétaires ont renforcé la sécurité et les moindres faits et gestes des inconnus sont surveillés.

Alassane Mbaye

Laisser un commentaire

*

COPYTIGHT 2016 Jotay.net

Rechercher

Retour en haut