JOURNEES CINEMATOGRAPHIQUES DE CARTHAGE 2017: Rithy PANH Cinéaste Cambodgien « Aujourd’hui de jeunes cinéastes cambodgiens produisent et réalisent de très bon films »

People Aucun commentaire sur JOURNEES CINEMATOGRAPHIQUES DE CARTHAGE 2017: Rithy PANH Cinéaste Cambodgien « Aujourd’hui de jeunes cinéastes cambodgiens produisent et réalisent de très bon films » 27

Dans le cadre de la 27e édition des journées cinématographiques de Carthage.
Une commission a été mise en place pour organiser la célébration des cinquante ans du festival. Parmi les activités il y avait un colloque assez important sur les archives cinématographiques. Parmi les intervenants il y avait le réalisateur cambodgien Rithy PANH. En parlant du centre des archives cambodgien, il a précisé que c’est pour les cambodgiennes façons de reconstruire leur identité culturelle. Mon sans préciser que c’est une initiative de deux associations privées soutenues par le gouvernement de Phnom-Penh. « Les jeunes découvrent dans ce centre leurs histoires et de jeunes cinéastes exploitent aussi ces archives dira Rithy PANH.
Parlant de la récupération des archives des pays anciennement colonisés Rithy précise que c’est une démarche nécessaire et normale et qu’il faut des discussions avec les pays qui détiennent ces archives pour trouver une solution. Le peuple cambodgien doit avoir accès à ses archives pour les consulter.
Dans son intervention, il n’a pas manqué de répondre à un interpellation sur la situation du cinéma cambodgien.
« C’est un cinéma qui a connu une réelle prospérité dans les années 60. Quand les Khmer rouge sont arrivés, ils ont tout fermé surtout les salles. Il n’y avait plus de cinéma au Cambodge. C’est plus tard que nous sommes répartis à zéro », explique t’il avant de terminer par une note d’espoir. « Aujourd’hui de jeunes cinéastes cambodgiens produisent et réalisent de très bon films. Des films amateurs pour créer une autre histoire cinématographique. C’est une réflexion sur l’esthétique du cinéma colonial.

Correspondance Particulière : Alioune DIOP

Laisser un commentaire

*

COPYTIGHT 2016 Jotay.net

Rechercher

Retour en haut