LE MINISTÈRE SERIGNE MBAYE THIAM SE VEUT CLAIR: «L’école Yavuz Selim n’existe dans aucun registre du ministère de l’Education»

Dernières infos Aucun commentaire sur LE MINISTÈRE SERIGNE MBAYE THIAM SE VEUT CLAIR: «L’école Yavuz Selim n’existe dans aucun registre du ministère de l’Education» 21

L’école Yavuz Selim ne s’attendait certainement pas à une telle réaction de l’Etat. Suite à la déclaration du président du Conseil d’administration, Madiambal Diagne, qui informait du changement de statut de l’école, suite à la vente des parts turques aux Français et une protection totale du patrimoine et des biens de l’école, le ministère de l’Education a tenu à apporter la précision suivante : «l’école Yavuz Selim est inconnue des registres du ministère de l’Education nationale».

L’école Yavuz Selim a du pain sur la planche. Afin de mieux sécuriser leur patrimoine, les Turcs avaient procédé à la vente de leurs parts à des Français. «Aucun ressortissant turc ne possède aujourd’hui un bien dans cette école. Les 36% reviennent aux Sénégalais alors que les 64% qui appartenaient aux Turcs ont été intégralement rachetés par des Français», informait Madiambal Diagne. Suite à cette déclaration du président du Conseil d’administration, l’Etat du Sénégal a tenu à apporter des précisions. «L’école Yavuz Selim n’existe dans aucun registre du ministère de l’Education». Et par conséquent ne peut gérer ou administrer un quelconque établissement privé.
C’est en 1998, par arrêté n°002686, que la création d’une association du nom de BaskentEgetim a été autorisée comme association étrangère. Ceci permettait à ladite association d’agir en son nom et non pour le compte de la société Yavuz Selim.
L’arrêté n°18353 du 7 décembre 2016, qui a abrogé l’ancien, a entrainé «la cessation immédiate des activités de l’Association Baskent Egetim sur toute l’étendue du territoire national». Par conséquent, Yavuz Selim qui est juste une appellation donnée à des écoles et relevant de l’Association turque BaskentEgetim, ne serait donc plus autorisée à mener des activités d’enseignement au Sénégal.
L’Etat, qui a tenu à informer l’opinion, se veut clair : «Baskent Egetim n’est donc plus autorisée à mener des activités d’enseignement au Sénégal».

Khadidjatou DIAKHATE (Stagiaire)

Laisser un commentaire

*

COPYTIGHT 2016 Jotay.net

Rechercher

Retour en haut