OBSERVATIONS DES ELECTIONS LEGISLATIVES: La Mission d’observation électorale de l’UA préoccupée par le climat général de méfiance qui sévit dans le pays

Actualité Aucun commentaire sur OBSERVATIONS DES ELECTIONS LEGISLATIVES: La Mission d’observation électorale de l’UA préoccupée par le climat général de méfiance qui sévit dans le pays 12

Le Sénégal s’est encore une fois illustré dans l’organisation de ses scrutins, c’est la conviction de la Mission d’observation électorale de l’Union Africaine, composée de 40 observateurs. En conférence de presse, hier, Catherine Samba Panza, cheffe de ladite mission, a félicité les acteurs politiques sénégalais pour leur maturité. Toutefois, elle n’a pas manqué de souligner ses préoccupations par rapport au climat général de méfiance qui sévit dans le pays.

La Mission d’observation électorale de l’Union Africaine a délivré ses conclusions sur le déroulement du scrutin de ce 30 juillet. Faisant état d’un bon déroulement du vote dans la plupart des départements, la cheffe de la Mission se dit satisfaite de la tenue des élections. Selon Catherine Samba Panza, au regard des observations effectuées, le scrutin s’est passé globalement dans des conditions de transparence, malgré le constat avéré de dysfonctionnements dans l’organisation.
Cependant, la Mission d’observation électorale de l’Union Africaine a relevé quelques manquements lors de ce scrutin. Même s’ils ont salué la saisine du Conseil constitutionnel qui a permis de garantir aux Sénégalais leur droit de vote, les observateurs de l’Union Africaine reconnaissent toutefois qu’elle a été une source de crispation chez quelques acteurs politiques.
D’après la Mission, 90% des bureaux de vote visités n’ont pas ouvert à l’heure réglementaire (08 heures). 45% des bureaux ont ouvert avec au moins 40 minutes de retard, 10% avec plus d’une heure du fait de retards dans l’aménagement des bureaux de vote, notamment dans la disposition des 47 bulletins de vote sur les tables. Dans certains bureaux de vote, la forte pluie de la veille a causé des perturbations et ou des inondations.
Fort de ce constat, la chef de la Mission appelle les acteurs politiques à la retenue en se fiant aux résultats des urnes et à défaut, aux voies légales pour toutes contestations. A l’en croire, les griefs portés par les uns et les autres représentent des risques pour la stabilité du pays. Ainsi, elle exhorte tous les acteurs politiques à s’engager dans un dialogue afin de trouver le consensus le plus large possible pour ne pas compromettre les échéances électorales futures et préserver la longue tradition démocratique du pays. De ce fait, la Mission appelle au sens de la retenue dont on fait montre les coalitions de partis politiques, leurs militants et sympathisants avant et pendant le scrutin. Elle les exhorte à préserver le climat de paix ayant prévalu jusque-là, à respecter le verdict des urnes, et à recourir uniquement à la voie légale pour des contestations éventuelles le cas échéant. Elle incite aussi le gouvernement à réinviter dans un cadre incitatif la poursuite du dialogue permanent. La Mission d’observation électorale de l’UA appelle le ministère en charge des élections à permettre à un maximum de citoyens sénégalais de disposer de cartes d’électeur et d’identité.

Ndèye Khady D. Fall/ Fatou Diouf Dione

Laisser un commentaire

*

COPYTIGHT 2016 Jotay.net

Rechercher

Retour en haut