OUSMANE TANOR DIENG: « Je n’aurais jamais souhaité la prison à Khalifa Sall… en ce mois béni de Ramadan, mes pensées vont à son endroit… »

Appels Aucun commentaire sur OUSMANE TANOR DIENG: « Je n’aurais jamais souhaité la prison à Khalifa Sall… en ce mois béni de Ramadan, mes pensées vont à son endroit… » 34

Le Secrétaire général du Parti socialiste Ousmane Tanor Dieng s’est finalement résolu à s’exprimer sur l’emprisonnement du maire de Dakar Khalifa Ababacar Sall.  À Mbour où il été dans le cadre de ses activités politiques, Tanor a déploré le sort de son ancien proche devenu son challenger au sein du Parti Socialiste.

Parlant comme s’il demandait la « grâce » pour le candidat tête de la coalition « Taxawu Sénégal », le Président du Haut Conseil des Collectivités Territoriales déclare que « C’est un mois de clémence. Moi je n’aurais jamais souhaité la prison à Khalifa Sall. Donc en ce mois béni de Ramadan, mes pensées vont à son endroit ainsi qu’à tous ceux qui sont dans les prisons ».

Pour mémoire, dans  le passé le secrétaire général du Parti socialiste (PS), Ousmane Tanor Dieng, a déjà évoqué le cas du maire de Dakar: «Personnellement et humainement, on ne souhaite à personne d’aller en prison et d’être derrière les barreaux. Mais vous comprendrez bien que, moi, en tant que chef d’une institution républicaine, j’évite d’interférer dans le fonctionnement de la justice, de faire des commentaires. Vous ne l’avez jamais entendu dire à mon endroit un mot de trop, comme moi-même à son endroit dire un mot de trop. On a des relations cordiales, humaines, qui sont tout à fait parfaites», avait alors déclaré le secrétaire général du PS.

Sur les frustrations nées des investitures aux prochaines législatives doivent écoutées en vue de leur apporter des « réponses appropriées », a préconisé le premier secrétaire du Parti socialiste (PS), Ousmane Tanor Dieng, selon qui cette situation ne pourrait pas conduite à un éclatement de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar (BBY) regroupant les partis de la majorité.

« Il faut avoir le courage et l’honnêteté d’écouter les frustrations, les contestations et les commentaires des uns et des autres et puis donner les réponses appropriées, en leur expliquant les raisons pour lesquelles telle ou telle investiture a été faite », a-t-il expliqué, notant que c’est  « tout à fait normal qu’il y ait un ressenti, des frustrations ».

Sidy Djimby NDAO

Laisser un commentaire

*

COPYTIGHT 2016 Jotay.net

Rechercher

Retour en haut