RAJOY: « L’Espagne va reprendre le contrôle de la Catalogne »

Actualité Aucun commentaire sur RAJOY: « L’Espagne va reprendre le contrôle de la Catalogne » 12

Le gouvernement espagnol a entamé la procédure de suspension de l’autonomie de la Catalogne, a annoncé le Premier ministre Mariano Rajoy.

« Ni l’autonomie catalane ni la gouvernance autonome ne sont suspendues », a affirmé Mariano Rajoy, pour tenter de rassurer des Catalans

Le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy © epa.

Le gouvernement espagnol va donc recourir à l’activation du fameux article 155 de la Constitution, a annoncé le Premier ministre Mariano Rajoy au terme d’un Conseil des ministres extraordinaire sur la mise en tutelle de la région séparatiste.

Destitution du président catalan
Madrid a également annoncé la destitution prochaine du président catalan Carles Puigdemont, la dissolution de son gouvernement et l’organisation d’élections régionales dans les six mois. Le chef du gouvernement espagnol a transmis cette demande au Sénat, où son parti possède la majorité et l’appui des socialistes.

« L’autonomie n’est pas suspendue »
« Ni l’autonomie catalane ni la gouvernance autonome ne sont suspendues », a affirmé Mariano Rajoy, pour tenter de rassurer des Catalans très attachés à leur autonomie récupérée après la fin de la dictature de Francisco Franco en 1975. Il s’agit seulement selon lui de destituer « les personnes qui ont placé ce gouvernement hors la loi », en faisant voter des lois contraires à la constitution espagnole et au statut d’autonomie de la Catalogne.

Approbation du Sénat
Si le Sénat approuve les mesures demandés par M. Rajoy, le parlement catalan continuera d’exercer ses fonctions jusqu’à sa dissolution mais ne pourra pas élire un nouveau président du gouvernement en remplacement de M. Puigdemont ni voter de nouvelles lois contraires à la constitution et au statut de cette région autonome.

Revenir à la légalité
Mariano Rajoy prétend revenir à la légalité en Catalogne, rétablir la coexistence dans une communauté qui s’est déchirée depuis des mois sur la question de l’indépendance, et préserver le redressement économique dans une des régions les plus riches d’Espagne.

Réaction nécessaire
Cette décision est une réponse aux actions du gouvernement catalan qui sont « unilatérales, contraires à la loi et cherchent la confrontation », selon M. Rajoy. La décision d’appliquer l’article 155 de la Constitution n’a « jamais été notre volonté » mais le gouvernement a été forcé d’agir, a-t-il ajouté. M. Rajoy précise aussi les fonctions laissées vacantes seront exercées « en principe par les ministères (nationaux) aussi longtemps que durera cette situation exceptionnelle ».

Tensions à Barcelone
L’ambiance est tendue en Catalogne, où une manifestation est prévue à 17H00 (15H00 GMT) à Barcelone pour réclamer la libération de deux leaders indépendantistes emprisonnés pour sédition. La mobilisation populaire risque d’être importante avec l’annonce de la destitution du gouvernement régional en place depuis 2016. « Tout cela va rentrer dans l’ordre, sans faire davantage de tort à qui que ce soit », a assuré Rajoy.

Puigdemont s’exprimera à 21h
Le président catalan Carles Puigdemont s’exprimera ce soir pour une déclaration officielle à 21h. Il avait notamment menacé de faire proclamer formellement l’indépendance de la Catalogne, une région grande comme la Belgique qui représente 19% du PIB espagnol. Il se fonde sur un référendum d’autodétermination qu’il a organisé le 1er octobre en bravant l’interdiction de la justice et où selon lui 43% des Catalans ont voté, à 90% pour l’indépendance.

Laisser un commentaire

*

COPYTIGHT 2016 Jotay.net

Rechercher

Retour en haut