TANOR OBTIENT ENFIN LA TETE DE BAMBA FALLET CIE: face-à-face long et houleux entre les avocats et le juge

Appels, Hot news Aucun commentaire sur TANOR OBTIENT ENFIN LA TETE DE BAMBA FALLET CIE: face-à-face long et houleux entre les avocats et le juge 59

Bamba Fall et ses camarades arrêtés, dans le cadre des événements du 5 mars 2016, ont passé leur première nuit à la prison de Rebeuss. Hier, après trois retours de parquet, le juge Samba Sall a eu la main lourde, en plaçant tout ce beau monde en prison.

Le sabre aiguisé par la direction du Parti socialiste a finalement servi. Le maire de la Médina, le directeur de Cabinet du maire de la ville de Dakar, le chef de Cabinet du maire de Grand-Yoff, le neveu de Khalifa Sall, pour ne citer que ces derniers ont passé leur première nuit à la prison de Rebeuss.
En effet, à l’issue de neuf heures de débats juridiques avec les avocats, qui se sont constitués pour défendre les intérêts du maire de la Médina et de ses camarades socialistes, le juge a décidé que tout ce beau monde devait être placé sous mandat de dépôt, en attendant d’y voir plus clair.

Me Demba Ciré Bathily : «il y a une instrumentalisation de la justice à des fins de liquidation politique»

Ce que contestent les avocats. Selon Me Demba Ciré Bathily, qui faisait face à la presse, tout a été dit,sauf le droit. «Dans le cadre de cette affaire, malgré neuf mois d’enquêtes, il n’y a jamais eu d’arrestations. Et curieusement, aujourd’hui, toutes ces personnes, sur la base des mêmes demandes, sur la base des mêmes faits qui avaient fait l’objet d’une enquête, ont été placées sous mandat de dépôt. Nous nous posons de grandes interrogations sur la justice, sur l’Etat de droit. Nous avons le sentiment d’une instrumentalisation de la justice à des fins de liquidation politique. Malgré ce qui vient d’arriver, nous engagerons tous les combats qu’il faut, pour que force reste à la loi. Parce qu’aujourd’hui, notre sentiment est que la politique est au-dessus de la loi».
Me Ciré Clédor Ly ne dit pas autre chose. En fin procédurier, il affirme en effet que la vingtaine d’avocats qui s’est constituée et dont certains sont plus âgés que le juge, en plus d’avoir plus d’expérience que ce dernier, ont tout fait. Ils ont fait valoir des arguments, de ce qu’ils ont appris et de ce qu’ils ont emmagasiné comme expériences professionnelles, mais le juge a refusé d’entendre raison. Alors que, ce pourquoi Bamba Fall et Cie ont été placés ne repose sur rien, fondamentalement.

Ciré Clédor Ly : « Ceux qui ont été arrêtés aujourd’hui, c’est contre toute la Nation…»

«Ce qui se passe, ce n’est ni plus, ni moins que du forcing. On redoutait bien que les choses soient utilisées à des fins de règlements et liquidation d’adversaires politiques. Les gens ont toujours parlé d’indépendance de la justice, d’indépendance de nos magistrats, que les gens étaient arrêtés et mis en prison sur la base d’accusations qui ne reposent sur rien, nous venons d’en avoir la preuve», s’est désolé Me Ciré Clédor Ly.

Avant d’ajouter : «ce qui se passe aujourd’hui, ce n’est pas justice qui a été rendue, mais autre chose. C’est de la fumisterie et la fumisterie n’est pas bonne dans un pays de droit. Dans un Etat de droit et dans un Etat démocratique, rien n’autorise au juge d’entrer en voie de condamnation. La loi ne lui donne pas obligation de placer quelqu’un comme le maire de la Médina, le directeur de Cabinet et le chef de Cabinet, parce qu’ils sont dépositaires de signatures qui font vivre des milliers de personnes, sans compter le fait d’assurer des urgences de par leurs signatures. Ce sont eux qui soignent, à travers leurs signatures les personnes du troisième âge, les frais d’ordonnance, les salaires, des bourses pour certains étudiants dont la charge revient aux communes… Pour les motifs pour lesquels ils ont été placés, ça ne repose sur rien. Ils disent que pour le premier (motif), c’est parce que l’enquête vient de débuter. Cela montre qu’ils ne sont pas sûrs et qu’ils cherchent encore. Deuxièmement, qu’il n’y a rien de clair. Puisqu’il n’y a rien de clair, on ne peut entrer en voie de condamnation et priver quelqu’un de sa liberté. Si on les place, c’est comme s’ils avaient été jugés, alors que tel n’est pas le cas, pour des faits aussi graves, comme ils le disent eux-mêmes. Ce n’est pas de la règle de droit, ce qu’ils ont fait. Ce sont des représentations populaires qui ont été mis en prison. Ceux qui ont été arrêtés, aujourd’hui, ce n’est pas seulement contre Khalifa Sall, contre son camp. Ceux qui ont été arrêtés, c’est contre toute la Nation, car ils sont dépositaires de missions et responsabilités très grandes dans ce pays», laisse entendre, meurtri, l’avocat Me Ciré Clédor Ly.
Madou MBODJ

Laisser un commentaire

*

COPYTIGHT 2016 Jotay.net

Rechercher

Retour en haut